Bonal Apéritif

75cl / 16%

Une histoire peu banale…

Né en 1826 Hyppolite Bonal est orphelin à 12 ans. Il entre au monastère de la Grande Chartreuse en 1850 et devient Frère Raphaël. Il étudie la médecine à Lyon et à Paris, et soigne alors les moines pendant 8 ans, avant de quitter la communauté pour s’installer comme pharmacien dans le village voisin de Saint Laurent du Pont. Sa parfaite connaissance des plantes lui permet de créer, selon ses termes un vin fortifiant qui redonne appétit, réconfort et vitalité: il crée le Bonal en 1865.

A la mort du créateur en 1909 la famille poursuit l’aventure. L’entre-deux-guerres est l’apogée de Bonal. En 1930 la production est de 7000 litres par jour, plus d’un million de litres stockés. Les camions rouge et blanc fourmillent en ville et livrent en France et à l’étranger. D’immenses caves sont construites à l’entrée de la ville. L’immeuble Bonal est le phare de St Laurent, indissociable de la vie économique. En 1945 Bonal occupe jusqu’à 150 personnes et 75 véhicules sillonnent les routes. Mais avec les années 50 les goûts changent, les ventes s’effondrent, Bonal disparait.

1976 le secret Bonal est acquis par la Société Dolin, fabricant du vermouth Dolin et de la Chambérysette, qui reprend la commercialisation en 1981. Bonal reprend sa place sur les comptoirs.

La gentiane des montagnes de Chartreuse a des vertus digestives et tonifiantes. Infusée dans de la mistelle (boisson alcoolisée sucrée obtenue par mélange de jus de raisin frais non fermenté et d’alcool pour obtenir un assemblage titrant entre 16 et 22 degrés) pendant plusieurs mois avec des plantes de montagne, des zestes d’oranges et du quinquina, on peut savourer ses arômes qui se marient à l’orange, ses nuances de gingembre, de coing et de miel, en un mot elle devient Bonal.

Sombre, il est un peu épais, mais très léger en bouche, suave et amer à la fois.

Categorie
Apéritif
X