Assemblage exclusif de la maison de cognac Delamain « La Réserve de Benoît »

news_1511_viollier

L’univers du cognac s’est enrichi d’un produit unique: la Réserve de Benoît, issue de la maison Delamain. Cela fait déjà plus d’un an qu’a germée l’idée de créer un propre cognac Delamain avec et pour Benoît Violier du restaurant de l‘Hôtel de Ville à Crissier (3* Michelin / 19 points au Gault et Millau). Après plusieurs entretiens, le projet a d’abord été couché sur papier, puis la Cuvée a été réalisée par le maître de chai de Delamain. Les échanges avec Benoît Violier ont permis de créer un assemblage vraiment unique. Tout était enfin prêt le 1er octobre 2015 et Patric Lutz a pu remettre en personne à Benoît Violier la bouteille N°1. La Réserve de Benoît est disponible exclusivement au Restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier, et est limitée à 120 bouteilles numérotées.

Cognac « La Réserve de Benoît » de Delamain

news_1511_viollier-delamain

Né dans la Petite Champange comme fils de vigneron, Benoît Violier a grandi avec le cognac. C’est donc naturellement qu’il se tourna vers Delamain et sa tradition séculaire, afin de créer la Réserve de Benoît. Un cognac produit pour satisfaire les exigences des plus fins gourmets.

Les deux partenaires partagent la même passion pour le cognac ainsi que les mêmes valeurs en matière de qualité et de tradition. Il n’y avait donc pas meilleure symbiose.

Cet assemblage a été créé par le maître de chai de Delamain, en collaboration avec Benoît Violier. Il se caractérise par sa finesse absolue et son équilibre, avec des notes fruitées d’abricot et de prunes, ainsi que quelques arômes épicés de cardamome et de vanille.

Il s’agit d’une édition limitée à 120 bouteilles.

Benoît Violier

Benoît Violier, la quarantaine, est originaire de Charente-Maritime, un département situé sur la côte sud-ouest de la France. Il se passionne pour les produits de la terre et respecte le geste esthétique. Il a naturellement effectué son apprentissage auprès des plus passionnés de son métier, qui lui ont transmis les secrets de leur cuisine: Joël Robuchon, Frédéric Anton, Benoît Guichard, Bruno Gricourt, Pierre Hermé et d’autres, dans des établissements aussi célèbres que Lenôtre, le Ritz, la Tour d’Argent. Il trouve ensuite en 1996 le lieu de sa vocation, à Crissier. Il est conscient de la grande chance qu’il a de pouvoir faire ses preuves dans l’un des établissements les plus prestigieux du monde de la gastronomie.

Frédy Girardet puis Philippe Rochat plus tard, l’initient à leur art. C’est ainsi qu’il devient chef exécutif des cuisines seulement trois années plus tard. Travailleur acharné et perfectionniste, Benoît Violier participe au Concours des Meilleurs Ouvriers de France, qu’il rempote déjà en 2000.

Avec l’exigence de partager son savoir et de le transmettre comme il a pu lui-même en bénéficier pendant son apprentissage,Benoît Violier rejoint les «Compagnons des Devoirs Unis» en 1988, et se lie là-bas avec les membres de la société qui lui ont transmis leur vocation avec le même amour du métier, un échange permanent et réciproque sur la façon de «nourrir» et d’«être nourri». Il est «Compagnon» depuis 1988.

En 2012, Benoît Violier commence une nouvelle vie dans laquelle il est au centre des événements: il prend la tête du restaurant de l’Hôtel de Ville de Crissier. À peine a-t-il pris en main la maison, qu’il parvient, après consultation de ses ouvriers et en concertation avec son équipe, à un nouveau concept de restaurant dédié exclusivement à l’expérience sensorielle tant au niveau de la forme que du contenu.

Maison de cognac Delamain

La maison de cognac Delamain a été fondée en 1824 et a fait suite à l’entreprise déjà fondée en 1759 par James Delamain. La tradition et le savoir-faire sont transmis de génération en génération, et deux membres de la famille Delamain, Charles Braastad et Patrick Peyrelongue, dirigent aujourd’hui l’entreprise. Delamain demeure jusqu’à aujourd’hui l’une des rares maisons de cognac possédée en grande partie par la famille et est associée avec la prestigieuse maison de Champagne Bollinger.

La qualité de Delamain commence dans la salle de dégustation, où les membres de la famille Delamain et le maître de chai sélectionnent au nez les meilleures eaux-de-vie. Celles-ci sont vieillies dans leur propre cave datant du18e siècle. La cave se trouve sur les rives de la Charente et possède ainsi le microclimat et l’humidité de l’air les meilleurs.

Le siège de Delamain se situe encore aujourd’hui au cœur de Jarnac. Ici, seuls des cognacs vieux issus de la Grande Champagne sont produits par 20 collaborateurs. Les cognacs de Delamain sont disponibles à travers le monde dans les meilleurs restaurants et dans certains commerces spécialisés. Pour de nombreux amateurs de Delamain, sa qualité est supérieure aux autres marques.

Tous les cognacs de Delamain proviennent exclusivement de la Grande Champagne. Le Premier Cru de la région de Cognac.

«Delamain commence où s’arrêtent les autres»: Delamain est la seule maison de cognacs à produire exclusivement des cognacs à partir de la catégorie d’âge XO. Aucun jeune cognac des catégories VS et VSOP n’est produit.

Delamain utilise exclusivement des fûts en chênes déjà utilisés afin d’empêcher que les tannins n’influencent de manière excessive l’élégance des délicats cognacs de la Grande Champagne.

Delamain ne possède aucun vignoble et n’a pas de contrat de livraison. Delamain peut ainsi sélectionner à tout moment les meilleurs cognacs au sein de la Grande Champagne, afin de les laisser vieillir à la perfection dans leur propre cave.

Delamain est aussi l’un des rares maisons de cognac à disposer d’une cave à millésimes contrôlée par le B.N.I.C (Bureau national interprofessionnel du Cognac). Ici, les cognacs millésimés sont vieillis en petites quantités sans être coupés, afin d’être commercialisés après au moins 30 ans.